Fabricants

Nouveaux produits

Les derniers articles

15 / 11
0

https://www.conseil-fleur-de-bach.com/blog/22-les-fleurs-de-bach-pour-les-problemes-de-concentration-et-hyperactivite

06 / 11
11

https://www.conseil-fleur-de-bach.com/blog/21-comment-reconstituer-sa-flore-intestinale

18 / 10
32

https://www.conseil-fleur-de-bach.com/blog/20-thyroidite-hashimoto-des-solutions-naturelles-pour-la-reguler

SANTE ET BIEN-ETRE

Thyroidite hashimoto- des solutions naturelles pour la réguler

18/10/19
Thyroidite hashimoto- des solutions naturelles pour la réguler

THYROIDITE HASHIMOTO QU'EST-CE QUE C'EST ?
 

Une maladie auto-immune qui touche la thyroïde, c’est à dire une destruction de cette glande par le système immunitaire (globules blancs et anticorps qu’ils produisent). Le diagnostic est généralement posé après dosage des anticorps antithyroïdiens (anti-TPO et anti-TG).
 

Comment se manifeste-t-elle ?


 
Il peut y avoir une ou plusieurs phases d’hyperthyroïdie transitoire avant que ne survienne l’hypothyroïdie définitive avec ses symptômes caractéristiques : fatigue, prise de poids, constipation, sautes d’humeur, frilosité, chute de cheveux, visage gonflé. On ne connaît pas les causes réelles mais plusieurs facteurs déclenchant ou favorisant sont évoqués :

- Un facteur génétique

- Une carence en vitamine D3

- Une déficience en iode, sélénium, zinc et fer

- Une hyperperméabilité intestinale

- Une sensibilité au gluten

- Des infections chroniques qui créent un dysfonctionnement immunitaire (virus Epstein Barr, hépatite C, Lyme)

 Quelles solutions micronutritionnelles proposer ?
 

1- Apporter de la vitamine D3 . Des taux faibles de vitamine D sont fréquemment retrouvés chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, dont la thyroïdite de Hashimoto. De plus, la vitamine D est essentielle à la pénétration de l’hormone thyroïdienne T3 dans les cellules.
    
Mon conseil :

- Vitamine D3 800 UI (20 µg) : à raison de 75 UI par kilo de poids corporel, associée à une exposition modérée au soleil d’avril à septembre. Ex : Une cliente pesant 55 kilos devra prendre 4000 UI par jour, soit 5 comprimés.
    
 
2- Combler les déficiences en minéraux et oligo-éléments. La thyroïde a besoin de nutriments, et notamment de certains oligo-éléments pour synthétiser les hormones thyroïdiennes, et convertir la T4 (forme de réserve) en T3 active.
    
Mon conseil (une cure de 3 mois minimum) :

  -iode: 1 gélule par jour (150 µg d’iode)   

- Sélénium 100 µg : 1 à 2 comprimés par jour    

- Zinc 15 mg : 1 comprimé par jour    

- L tyrosine : essentielle à la synthèse des hormones thyroïdiennes

- des plantes et nutriments pour redonner de l’énergie, limiter les sautes d’humeur...    
 
Vous pouvez ajouter, seulement en cas de déficience avérée par prise de sang, du Fer 27 mg à raison d’un comprimé par jour.
    
3- Limiter la perméabilité intestinale. Le passage de substances intestinales indésirables vers la circulation sanguine peut engendrer des réactions immunitaires. Les protéines spécifiques du gluten, et surtout les gliadines, sont susceptibles chez les personnes qui souffrent d’une hyperperméabilité intestinale de passer à travers la paroi des intestins, de rejoindre la circulation sanguine et d’entraîner une réaction immunitaire avec production d’anticorps s’attaquant sans distinction au gluten et à la thyroïde.

Pour limiter ce phénomène, il est intéressant de conseiller

- un acide aminé,

- la L-glutamine.

De plus, en cas de perméabilité accrue de l’intestin, l’absorption de zinc te de fer est perturbée.         

Mon conseil:

- L- Glutamine    : 3 grammes par jour pendant 3 mois
 
 

Quels conseils alimentaires prodiguer ?
 

- Pratiquez un régime sans gluten strict au moins 3 mois

- Ayez une alimentation pauvre en laitages pour limiter les protéines laitières et le lactose. 

- Afin de limiter les déficiences en sélénium, iode et zinc, augmentez certains aliments : algues, crustacés, huîtres, poissons gras, abats bios (foies animaux bios), noix du Brésil.

- Eviter le sucre
 

Je dirais qu’aucun doute n’est permis quant au rôle que joue notre alimentation sur le développement des maladies. Un régime sans gluten et sans produits laitiers me parait être un bon début pour toute personne souhaitant améliorer une maladie auto-immune. Que ce régime soit alcalinisant me parait également primordial.

Une maladie ne se créée pas en un jour ; il est donc important de s’accorder le temps d’expérimenter. Si vous avez la possibilité d’être soutenus par un professionnel de la santé ouvert à ce discours, c’est encore mieux !

Angélique, notre spécialiste en Fleurs de Bach et en micro nutrition vous aide à trouver une solution avec vous. N’hésitez pas à consulter notre site internet pour trouver le produit adapté à vos besoins.