SANTE ET BIEN-ETRE

Le Sibo, cette maladie intestinale encore méconnue

06/01/21
Le Sibo, cette maladie intestinale encore méconnue

Pullulation bactérienne de l'intestin grêle. Voici le nom français du SIBO, autrement dit "Small Intestinal Bacterial Overgrowth", une maladie dont on parle peu, mais qui n’est pourtant pas si rare.

Cette pathologie se caractérise par la surreprésentation de certaines bactéries dans l’intestin grêle.

En temps normal, la plupart des bactéries se retrouvent dans le gros intestin, aussi appelé côlon. Par contre, dû à certaines conditions ou maladies, il peut arriver que les bactéries du côlon prolifèrent plus haut dans le système digestif, jusque dans l’intestin grêle.

Ce déséquilibre bactérien est à l’origine de la fermentation des aliments, ce qui a plusieurs conséquences, parmi lesquelles l’apparition de troubles digestifs.

Quels sont les différents symptômes du SIBO

Diarrhée, ballonnements, gaz, douleurs abdominales, nausées, dyspepsie, constipation et même fatigue.

Les symptômes du SIBO sont similaires à ceux d’autres troubles digestifs, tels que le syndrome de l'intestin irritable (SII) (aussi appelé colopathie fonctionnelle)

Ces symptômes non spécifiques rendent le diagnostic du SIBO compliqué.

Comment peut-on diagnostiquer un SIBO ?

La meilleure technique de diagnostic disponible consiste à prélever un échantillon directement dans le contenu de l’intestin grêle. Il a été convenu que le SIBO est présent lorsque le niveau de bactéries dépasse 100 000 UFC par ml. Normalement, ces bactéries seront de type gram-négatif, plus communes dans le côlon, contrairement à celles de type gram-positif qui se retrouvent normalement dans l’intestin grêle. Cependant, cette technique de dépistage est invasive et ne sera pas le premier choix dans la plupart des cas.

Une technique moins invasive (et plus largement utilisée) consiste à faire des tests d’haleine avec des glucides. Cependant, ces tests offrent des résultats généraux, ce qui ne permet pas facilement d’évaluer si le SIBO est bien la cause de ces résultats.

En donnant une dose de sucre glucose ou lactulose, on mesure le niveau d’hydrogène gazeux (produit par la bactérie) contenu dans l’haleine afin de déterminer de manière indirecte le nombre de bactéries.

En raison de l’incertitude entourant ces résultats, il est facile d’écarter le SIBO comme cause potentielle.  Notre incapacité à arriver à un diagnostic nous empêche de réaliser à quel point le SIBO est un problème grave et cela pourrait freiner nos démarches qui visent à aider ceux qui en souffrent.

Voici un test qui vous permettra de determiner si vous avez un SIBO, ou vous aiguillera sur une bonne piste.

Télécharger ce fichier, imprimer-le et faite le test

TÉLÉCHARGEZ ICI

Il n’y a que très peu de stratégies pour combattre le SIBO qui ont été repertorié. En pratique, réduire le nombre de glucides dans l’intestin en adoptant la méthode FODMAP  pourrait être une bonne stratégie de traitement. 

Les FODMAP sont reconnues pour favoriser la croissance des bactéries intestinales. Il pourrait donc être bénéfique de les éliminer lors d’un traitement antibactérien.

Qu'est-ce-que les FODMAP ?

• F: fermentable

• O: oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides (GOS))

• D: disaccharides (lactose)

• M: monosaccharides (fructose en excès du glucose)

• A: and

• P: polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol, isomaltol, et autres produits sucrants se terminant en -ol)

FODMAP: Aliments teneur élevée en

- FRUCTANES : Oignons, ail, blé, seigle, pêche, melon d'eau

- GOS : Légumineuse

- LACTOSE : Lait, yaourt, crème glacée, fromage

- FRUCTOSE en excès de glucose: miel, jus de fruits, fruits séchés, pommes, poires, mangues

- MANNITOL : Pomme, cerises, nectarines, prunes

- SORBITOL : Avocat, pois mange-tout, produits sans sucre

TELECHARGER LA LISTE

Mener un mode de vie qui permet une bonne santé digestive, c’est adopter une diète riche en aliments de source végétale riches en fibres, être actif, gérer son stress et prendre quotidiennement un probiotique de bonne qualité. Cependant, si vous ne parvenez pas à venir à bout de vos symptômes digestifs, consultez votre professionnel de la santé.

En plus d’envisager des causes bien connues comme l’intolérance au lactose, la maladie cœliaque et le syndrome du côlon irritable, parlez à votre médecin des tests pour le SIBO.